Prendre soin de soi grâce à la méditation pleine conscience

Deux fois par mois, les Chroniques de Sabeha vous font voyager dans un univers de gourmandise et de cocooning. Cette semaine, découvrons ensemble une tendance bien-être : la méditation de pleine conscience. 

  

Depuis la pandémie de 2020, nos modes de vie ont été complètement chamboulés. Enfermés entre quatre murs, nous avons eu plus de temps pour nous, notre bien-être et nos loisirs. Pourtant, dans un contexte sanitaire inédit, il a été difficile, pour nombre d’entre nous, de trouver le temps et l’élan pour prendre soin de soi. Limités dans nos déplacements, nos interactions sociales et la pratique du sport se sont vu réduites à peau de chagrin. À contrario, le temps passé devant les écrans a explosé. 
 

Pour beaucoup, la pandémie due à la COVID-19, a donc été l’occasion de réfléchir à un mode de vie plus sain. L’envie de se déconnecter des écrans pour une meilleure reconnexion à soi, à la nature et aux autres est alors devenue une priorité. La première étape de ce changement de comportement passe par une volonté de vivre pleinement le moment présent. Pour cela, une tendance séduit de plus en plus de Français : la méditation de pleine conscience. Créée en 1979 par le Dr. Jon Kabat-Zinn, la méditation de pleine conscience, ou mindfullness en anglais, est accessible à tous. Grâce à des exercices de respiration et quelques étirements accessibles à tous, elle apporte sérénité et bien-être. 

La méditation en quelques mots 

Pratiquée depuis des millénaires par les Bouddhistes, la méditation permet, d’après le moine Matthieu Ricard, « essentiellement d’apprendre à mieux se connaître soi-même et de cultiver une manière d’être optimale, axée vers le bonheur et l’altruisme ». Selon Ricard, elle est aussi un levier pour « éviter de devenir esclave du flot des pensées négatives qui inondent l’esprit ». Exacerbées par des bruits de fond permanents, nos pensées superflues deviennent néfastes. Ressasser une conversation, créer des scenarii catastrophe et alimenter des angoisses nous empoisonne la vie. Ces pensées négatives génèrent du stress qui, à son tour, apporte son lot de problèmes. Il se crée alors un cercle vicieux. Pris dans un quotidien frénétique, nous nous accordons de moins en moins de temps pour reposer l’esprit. La méditation se présente alors comme une solution pour diminuer le stress et vivre mieux. 

Méditer ne consiste pas à combattre les pensées négatives. Il s’agit plutôt de lâcher-prise. Il existe de très nombreuses techniques de méditation. Certaines, comme la méditation Vipassana, par exemple, sont associées à la pratique du yoga. La méditation de pleine conscience est une base à toutes les autres formes de méditation. Elle consiste à vivre le moment présent, tout simplement. Elle propose d’accueillir, sans jugement, toutes les émotions, sensations et pensées qui viennent. Selon la yoga- et sono-thérapeute holistique Clélia Félix, il s’agit de ressentir « ce qui se passe à l’intérieur de soi, ses sensations, ses émotions, ses pensées en rapport avec ce qui se passe à l’extérieur de soi. » En d’autres termes, elle permet d’être en pleine conscience de soi, d’autrui et de chaque moment de son existence. Elle libère alors l’esprit des pensées incessantes en favorisant un état mental apaisé. 

Les bienfaits de la méditation de pleine conscience 

Forme d’introspection, la méditation permet de porter attention de manière intentionnelle et attentive à ce qui se déroule dans le présent. Cette conscience de soi, d’autrui et de l’environnement alentour abaisse le niveau de stress. Par conséquent, la qualité de vie s’améliore. L’un des bénéfices de la méditation de pleine conscience est de savourer pleinement l’existence. Pratiquée de manière régulière, elle permet de se déconnecter des tracas quotidiens. Au-travers d’exercices simples, les pratiquants se rendent disponibles à recevoir ce que leur propose la vie. Outre la diminution du stress, la discipline apporte plusieurs effets bénéfiques

  • amélioration de la qualité de vie ; 
  • meilleure appréhension des problèmes ; 
  • réduction de l’anxiété ; 
  • amélioration du sommeil ; 
  • meilleur contrôle des émotions ; 
  • meilleure gestion des troubles de l’attention ; 
  • développement de la créativité et de la productivité. 

Les outils pour une bonne pratique de la méditation 

La méditation de pleine conscience se pratique librement. Chaque séance peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. C’est la régularité de la pratique qui permet d’obtenir ses bienfaits. En effet, plusieurs séances courtes effectuées à intervalles réguliers sont plus efficaces que de longues sessions irrégulières. 

S’il existe plusieurs façons de méditer pour développer sa pleine conscience, le principe de base ne change pas : il est recommandé de concentrer son attention sur un sujet précis. Assis ou allongé, vous observez ce qui se passe autour et en vous. 

La méditation par les sens 

La méditation de pleine conscience peut s’effectuer par les cinq sens. Vous pouvez, par exemple, développer votre conscience par le toucher. Pour cela, installez-vous confortablement et fermez les yeux. Saisissez-vous d’un objet, si possible comestible, et concentrez-vous sur les sensations ressenties. Vous le touchez, le sentez, l’écoutez et le goûtez. Vous vous concentrez alors sur chacun de vos sens. 

Cette méditation peut se pratiquer avec des activités du quotidien comme la douche. Chaque jour, vous vous concentrez sur l’eau qui ruisselle sur votre corps. Séance après séance, vous sentez des changements s’opérer en vous. La pratique de la méditation devient alors de plus en plus naturelle au fil du temps. 

La méditation par la marche 

Activité douce, la marche s’associe à merveille à la méditation. En effet, en plus d’associer la respiration aux mouvements du corps, il vous est possible de contempler le monde qui vous entoure. La méditation se fait alors en portant votre attention sur les sensations ressenties à chacun de vos pas. En restant concentré sur votre respiration, vous prenez conscience de tout ce que ce sport implique en vous et autour de vous. À la vue d’un animal ou l’écoute d’un bruit inconnu, il peut arriver que vos pensées s’échappent. Ne vous inquiétez pas, cela est tout à fait normal. Dans ce cas, prenez-en conscience et recentrez-vous sur le rythme de vos pas. Pour vous aider à apaiser votre esprit, synchronisez votre respiration avec le mouvement de votre corps. 

La méditation par les mots 

Une séance de mindfullness n’est pas nécessairement silencieuse. De plus en plus d’applications proposent des sessions guidées pour vous accompagner dans cette pratique. Pour une séance non guidée, vous pouvez opter pour un fond sonore. Vous choisissez alors une musique de relaxation. Vous vous concentrez alors sur le rythme, les sons alentours et les vibrations ressenties. Pour encore plus d’efficacité, la méditation doit être accompagnée d’une détoxication digitale. Chaque jour, éloignez-vous de vos écrans. Le temps d’une séance, éteignez votre smartphone et offrez-vous une parenthèse de bien-être